CARDINALES n°2

CARDINALES  n°2

Cyclone sur le Pentagone. Les Russes paralysent toutes les défenses de l'Alaska

NORADlogo80.png

 North American Aerospace Defense Command

 NORAD

 

 

 

 

 

Selon whatdoesitmean.com,

le Département de la Défense des États-Unis (Pentagone)

a été pris de "peur panique"

cette semaine après que la "super arme" russe, connue sous le nom de  système de guerre électronique Khibiny,

  ait paralysé avec succès toutes les défenses

du Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (North American Aerospace Defense Command, ou NORAD) sur l'Alaska.

 

Cette action démonstratrice a été personnellement autorisée par le président Poutine,

en réponse aux articles de propagande américains qui prétendent que "les Russes sont des hommes primitifs vivant sans espoir dans un pays médiéval".

 
 
Par ailleurs, nous avons que, la semaine dernière, les États-Unis avaient largué sur l’Afghanistan leur bombe (non nucléaire) la plus puissante de leur arsenal (la Mère de toues les bombes ou MOAB), afin de démontrer à la Syrie, à l’Iran, à la Corée du Nord, à la Russie, et à la Chine et à tous les autres adversaires actuels ou potentiels qu’il n’y a pas de limite à la violence que l’armée américaine utilisera dans la poursuite des intérêts mondiaux de l’impérialisme américain.
 
La prochaine étape après le MOAB est l’utilisation d’armes nucléaires, et le Pentagone a voulu envoyer un message qu’il est prêt à franchir cette étape.
 
Loin d’être impressionnée, la Russie a répondu en déployant « le Père de toutes les Bombes (FOAB) », qui dépasse la MOAB dans presque toutes les capacités destructrices.
 
Ce genre d’informations ("les Russes sont des hommes primitifs vivant sans espoir dans un pays médiéval") fait partie de l’hystérie antirusse  déversée quotidiennement dans le crâne des citoyens occidentaux.
Ces derniers, qu’ils soient américains ou européens, ne sont pas autorisés par leurs organes médiatiques de propagande à connaître la vérité au sujet du «Miracle de la Russie» qui est devenue l’ultime rempart du monde contre les mondialistes démoniaques
 
 
Atteignant une bassesse sans égal, même selon les normes occidentales, la revue américaine Vanity Fair a affirmé que les peuples de la Fédération étaient des sous-hommes primitifs vivant au Moyen âge parce qu'ils n'acceptaient pas d'être gouvernés par ces mondialistes démoniaques.
Reprenant un ton nazi, le magazine sous entend que les Russes devraient être exterminés comme les bisons et les autochtones américains.
 
En rétorsion contre ce genre de propagande aux relents nazis, le Président Poutine (en montrant à l'Occident combien est «primitif» son peuple) a ordonné, en ce lundi 17 avril, au bombardier stratégique Tu-95 Bear  équipé de la «super arme» du système de guerre électronique de Khibiny [1],  de voler au bord de la zone d'identification de la défense aérienne du NORAD en Alaska.
Lorsqu’un avion de chasse américain s’en est approché, le Tu-95 a déployé sa «charge utile électronique» qui a eu un «effet tellement dévastateur, global et paralysant», que lorsque ce Tu-95 est revenu le lendemain (18 avril), aucun avion de chasse américain n'a pu décoller des aérodromes de l'Alaska car ils étaient tous cloués au sol.
 
Il est important de noter que ce n'est pas la première fois que les Américains ont été «punis» par cette «super arme» du système de guerre électronique Khibiny.
En effet, nous avions détaillé,  dans notre article du 16 avril 2016 intitulé RUSSIE / USA. La passion du Su-24 pour le USS Cook , l’attaque par cette " super arme " contre le navire de guerre USS Donald Cook AEGIS dans la mer Noire.
 
L’effet de cette attaque était tellement dévastateur que, le lendemain de cette attaque, 27 officiers de la marine américaine ont remis leur démission immédiate
 
 
De même, dans notre rapport « Technologie Magrav. Encore un navire de guerre américain "détruit" par les Russes », [2] nous avons détaillé comment la «Super arme» Khibiny utilise la «technologie Magrav» et que, présentée par son inventeur, Mehran Keshe, aux Américains en 2012, le président Barack Obama avait interdit son utilisation par l'armée américaine.
La signature par le président Obama de son Ordre exécutif contre la "technologie Magrav" était due au fait que les Iraniens l’ont utilisée pour capturer intact un drone américain super secret, sophistiqué et réputé inexpugnable en décembre 2011, puis l'Iran a partagé cette nouvelle arme avec la Syrie.
 
Immédiatement après que le président Obama ait interdit la "technologie magrav" en 2012, Mehran Keshe a répondu au leader américain dans une lettre ouverte :
 
Votre Excellence Président Obama,
Nous vous proposons un chemin vers la véritable Paix Mondiale par le développement de cette nouvelle technologie au profit de toute l’espèce humaine.
Je vous invite, vous et votre cabinet, à une présentation en direct de notre technologie, en terrain neutre où le président de l’Iran pourrait également être présent et où personne ne peut tromper l’autre, afin que tous comprennent bien le changement fondamental qui est en train d’être apporté à l’humanité. Puis nous parlerons d’une véritable Paix Mondiale.
Comme je l’ai dit dans mon interview de dimanche à Los Angeles, entreprenons de convertir les usines d’armement des États-Unis en une organisation spatiale américaine, afin que les instruments de la guerre deviennent les artisans de la Paix Universelle.
Les porte-avions des États-Unis ne seront bientôt plus que d’immenses baignoires flottantes si notre technologie magrav est utilisée avec succès, et les pistes d’envol pleines de F-16 et de F-18, etc., ne seront plus que des musées de l’air pour des oiseaux de fer, car ces appareils seront incapables de voler si leurs systèmes électroniques sont touchés par la technologie spatiale magrav. Ces appareils et ces navires de combat devraient être totalement recâblés avant de pouvoir être réutilisés.
Président Obama, nous vous invitons à comprendre ce changement et nous autoriser à vous faire la démonstration de la technologie qui va le permettre. Ensuite nous vous invitons à la table de négociation de la Paix Mondiale.
Nous vous prions de signer un décret pour une paix véritable et non un décret réduisant au silence la science et la technologie, que votre peuple comprend pleinement que nous ayons développées en essayant de protéger la fierté de votre nation.
Il ne s’agit pas d’une question de fierté d’un groupe ou d’une nation, mais de notre fierté à tous de la progression de l’espèce humaine vers de nouveaux niveaux de compréhension de l’ordre universel de la création, dans lequel nous avons tous notre place.
Votre Ambassadeur et votre Consul en Belgique ont un accès direct à moi après nos discussions précédentes et la correspondance échangée avec eux et me transmettront toute communication de votre part.
Avec les salutations les plus cordiales d’un homme épris de paix qui a développé cette puissante technologie pour le bien de l’humanité.»
 
 
Suite à la neutralisation réussie des défenses aériennes du NORAD en Alaska,
actuellement déployées et développées par la Fédération. 
 
 
 
 
 
Cependant, les médias occidentaux n’informent pas honnêtement leurs peuples.
 
Au lieu de cela, ils publient des articles trompeurs comme celui publié par The Sun de Londres, avec ce titre :
 
Loin d’être un «rapport de propagande bizarre» comme The Sun le prétend, les deux motifs du président Poutine sont :

(a) divulguer l'information sur le pouvoir dévastateur de ces nouvelles armes basées sur la «technologie magrav» et
 
(b) donner aux Américains une leçon en Alaska de ce qui se passera si la guerre commence, afin de les dissuader de la folie d’une guerre mondiale.
 
Si les élites occidentales continuent à rechercher un conflit global, elles verront que les avions russes, en décollant de la base secrète Trefoil dans l’Arctique, pourront neutraliser l’ensemble des forces militaires occidentales en quelques jours, voire en quelques heures, en les transformant en tas de ferrailles qui ne peuvent ni voir ni  entendre.

La base militaire Trefoil de Russie, dans le cercle polaire de l'Arctique,
a été révélée pour la première fois à l'Ouest le 19 avril 2017
 
 
NOTES
 
[1] Le système multifonctionnel de guerre électronique Khibiny assure une protection individuelle aux avions contre des missiles ennemis air-air et les systèmes terrestres de défense antimissile. Ce système intelligent crée un nuage numérique rendant l'appareil équipé de Khibiny invisible pour les radars ennemis et aux têtes chercheuses guidées.
[2] Dans notre article intitulé « Technologie Magrav. Encore un navire de guerre américain "détruit" par les Russes », nous avions écrit :
On se rappelle qu’en Avril 2014, l'USS Donald Cook, en effectuant une mission dans la mer Noire, avait violé l’«intégrité territoriale» russe, ce qui amené le président Poutine à autoriser une attaque de "guerre électronique de défense" contre ce bâtiment. Cette attaque contre un tel « navire de guerre haut de gamme » a été tellement dévastatrice qu’elle l’a laissé à la dérive. Il a été alors remorqué vers son port d’attache roumain. Ses marins américains étaient tellement démoralisés que 27 d'entre eux ont déposé des lettres de démission immédiate de l’US Navy.
Un an plus tard, en mai 2015, et de nouveau en mer Noire, le destroyer lance-missiles de la classe Arleigh Burke, l’USS Ross (DDG-71) a, lui aussi, sensiblement violé l’«intégrité territoriale» de la Russie, et encore cette fois, le président Poutine a autorisé une attaque de "guerre électronique de défense» contre le destroyer. Mais lorsque ce navire fut menacé du sort qui avait frappé, un an auparavant, l'USS Donald Cook, il se retira précipitamment. Un officier supérieur de la marine russe déclara alors "il semble que les Américains n’ont pas oublié l’incident d’avril 2014 lorsqu’un Su-24 avait bloqué tous les équipements électroniques du destroyer USS Donald Cook américain"
En mars 2015, et comme nous l'avions rapporté  dans notre article intitulé "Terrifié par des sous-marins russes, un porte-avions US fuit  se réfugier au Royaume Uni" nous avions vu que les sous-marins russes avaient attaqué avec leurs armes électroniques "avancées" le porte-avions américain USS Theodore Roosevelt (CVN-71), l’amenant à fuir vers les côtes britanniques où, à la stupéfaction du public, il est resté pendant des semaines jusqu'à ce qu'il soit réparé et en mesure de naviguer à nouveau. 
Hannibal GENSERIC


21/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 250 autres membres